news

DigiCrowd mis à l’honneur lors du séminaire sur la facturation électronique de l’UE

Le 24 novembre 2020, notre collègue Jurgen Soetaert a présenté le projet DigiCrowd à un panel de décideurs politiques européens issu des secteurs privé et public.

Lors de ce séminaire en ligne du CEF, DigiCrowd a été décrit comme l’une des initiatives européennes montrant l’exemple dans le domaine de la facturation électronique.

Le but de cet événement était simple : aider les participants à accélérer le déploiement de la facturation électronique au niveau local et national au sein du segment des PME.

Outre l’exemple belge, les réussites de la Suède et de la Roumanie ont également été saluées.

Charles Bryant, secrétaire général de l’EESPA, l’European E-invoicing Service Providers Association, a clôturé la session en affirmant que les initiatives individuelles au sein des différents États membres accélèrent toujours plus la démocratisation de la facturation électronique dans l’UE.

Il a ajouté que la collaboration entre les différents fournisseurs de services (internationaux) – comme cela se fait au sein de DigiCrowd – est cruciale pour le succès du déploiement de la facturation électronique dans l’ensemble de l’Union.

Le CEF a lancé un appel franc à tous les États membres afin de rendre la facturation électronique obligatoire pour les entreprises. Un appel que nous ne pouvons que renforcer.

Regardez ci-dessous la prestation de notre collègue Jurgen

Pagero rejoint DigiCrowd pour faciliter la facturation électronique en Belgique

Une nouvelle collaboration qui propose des solutions automatisées visant à accélérer l’adoption de la facturation électronique sur le marché B2B en Belgique.

Le fournisseur international de services de documents électroniques Pagero a annoncé un partenariat stratégique avec CodaBox, filiale d’Isabel Group. Cet accord permet aux entreprises du réseau Pagero d’échanger des factures électroniques avec les entreprises belges et leurs comptables de la communauté DigiCrowd.

Grâce à CodaBox et aux co-fondateurs Sage, Wolters Kluwer et Winbooks, DigiCrowd touche plus de 75% du marché B2B belge. Son objectif principal est de promouvoir la facturation électronique en Belgique. En ajoutant les clients de Pagero à la communauté, DigiCrowd élargit encore plus le nombre toujours croissant de destinataires de factures électroniques.

Les clients de Pagero, principalement des sociétés multinationales, vont se connecter au réseau DigiCrowd via le service de facturation numérique de CodaBox. Ce service livre les factures via Peppol, le reseau international pour l’échange sécurisé de documents numériques standardisés. Il permet aux utilisateurs d’échanger des factures numériques UBL directement avec les PME et leurs bureaux comptables en Belgique.

En tant que fournisseur de services Peppol et leader dans le secteur, Pagero va collaborer avec DigiCrowd pour accélérer l’adoption de la facturation électronique B2B en Belgique.

« Nous sommes heureux de rejoindre la communauté DigiCrowd pour renforcer de manière significative notre présence et notre réseau en Belgique. Nous sommes impressionnés par la vitesse avec laquelle cette communauté se développe », déclare Fredrik Rosenqvist, directeur général de Pagero SPRL Belgique.

« Cette collaboration va faire en sorte que de plus en plus d’entreprises vont rejoindre notre communauté. Un acteur mondial de renom tel que Pagero, qui a opté pour DigiCrowd et CodaBox, confirme que nous sommes sur la bonne voie pour mettre la facturation électronique à la portée de tous », déclare Marie Costers, directrice générale de CodaBox.  

À PROPOS DE PAGERO

Nous croyons fermement que le business doit être simple. C’est pourquoi nous développons le plus grand réseau commercial au monde, un réseau ouvert et basé sur le cloud qui vous permet de rester connecté à vos partenaires, n’importe où et n’importe quand. Nous nous occupons de tous les aspects techniques et réglementaires tout au long de vos cycles d’achat-encaissement, commande-paiement et logistique afin de vous offrir des données fiables, d’une transparence et d’une visibilité en temps réel. Tout cela grâce à une seule connexion.  

Pour plus d’informations, voir www.pagero.com

À propos de CodaBox (Isabel Group)

Depuis 2011, CodaBox aide les comptables à simplifier et accélérer les processus financiers. Les extraits de compte, fiches de paie et les factures sont numérisés et livrés directement dans le logiciel du comptable. CodaBox aide plus de 3300 comptables à rationaliser leur administration. Plus de 9500 entreprises travaillent avec VOILA, le service de facturation numérique de CodaBox. L’entreprise peut compter sur 65 collaborateurs enthousiastes. Il s’agit d’une filiale d’Isabel Group, la plus grande fintech en Belgique.

www.codabox.com

À PROPOS DE DIGICROWD

DigiCrowd est une initiative de CodaBox, Sage, Wolters Kluwer et WinBooks qui, en suivant la devise « le réseau gagne toujours », entend promouvoir la facturation électronique en Belgique. Grâce à DigiCrowd, les entreprises profitent d’un accès simplifié à un réseau en pleine expansion. Depuis sa création en 2019, 40 émetteurs se sont engagés à envoyer automatiquement leurs factures au format UBL. Depuis le début de l’année 2020, plus de 200 000 factures électroniques ont été livrées. DigiCrowd souhaite également aider à atteindre les objectifs des autorités en apportant un soutien à la numérisation au niveau des entreprises.

www.digicrowd.be

Les conclusions de la table ronde DigiCrowd E-Invoicing du 04/02/2020

La facturation 100% numérique représente moins d’5% des factures émises en Belgique.

En réponse, CodaBox, Sage, Wolters Kluwer et Winbooks ont décidé d’unir leurs forces avec le consortium “DigiCrowd” afin de stimuler la transition nécessaire des entreprises vers une automatisation des factures.

Après un an, nous avons fait le bilan avec nos partenaires de la 1ère heure, les entreprises qui ont rejoint le consortium en 2019, des entreprises intéressés et le ministre Alexandre De Croo.

Le but était de partager les expériences, identifier les obstacles qui bloquent l’implementation à grand échelle et trouver des réponses pour stimuler l’adoption de la facturation numérique en Belgique.

 

Revue de presse

VIDEO

PRINT/WEB

Intéressé ? Rendez-vous sur digicrowd.be pour apprendre comment votre entreprise va pouvoir passer facilement le cap de la facturation électronique.

Le consortium DigiCrowd vise une percée de la facturation électronique

Quand CodaBox, Sage, WinBooks et Wolters Kluwer unissent leurs forces

À l’origine de DigiCrowd, il y a CodaBox, filiale d’Isabel, et les éditeurs de logiciels Sage, WinBooks et Wolters Kluwer. Ce consortium a été mis en place avec l’objectif d’imposer la percée de la facturation électronique. Pour cela, l’initiative s’appuie sur les réseaux CodaBox et PEPPOL existants. Les initiateurs du projet entendent, ensemble, réduire les réticences face à la facturation électronique en supprimant toute technicité, complexité et mauvaise compréhension du processus. L’objectif de DigiCrowd est de faire en sorte que d’ici à la fin de l’année, 100.000 entreprises puissent compléter leur boîte aux lettres numérique par des factures électroniques. Jusqu’à fin 2019, les entreprises peuvent en profiter gratuitement.

On le sait, l’envol de la facturation électronique est (trop) lent en Belgique. “En 2017, 50% des factures dans ce pays étaient encore émises au format papier. 45% sont arrivées à leur destinataire par voie électronique sous forme de fichier PDF attaché en pièce jointe d’un courrier électronique. 5% seulement des factures pouvaient réellement être cataloguées comme étant électroniques. Par conséquent, la Belgique est nettement à la traîne par rapport aux autres pays européens“, déclare Sander Gansbeke, directeur des ventes chez WinBooks.

Ronny De Goedt, directeur général Tax & Accounting chez Wolters Kluwer Belgique, explique cette contre-performance à la technicité et à la complexité qui dominent le monde de la facturation électronique. “Il y a, sur le marché belge, une prolifération de formats sources, de formats cibles et de canaux de distribution. Il est donc très difficile pour le comptable et l’entrepreneur d’avoir une vue d’ensemble claire. Cependant, en ce qui concerne la facturation électronique, peu importe le logiciel comptable utilisé ou le fournisseur de logiciel choisi. Par définition, la facturation électronique implique l’échange d’informations sur une plate-forme ouverte qui s’étend sur l’ensemble des applications“. “La numérisation et l’automatisation garantissent que la facture électronique est livrée au comptable et à la PME, puis traitée de manière automatisée dans la comptabilité“, souligne Alex Dossche, CEO de SAGE Belgium.

Une volonté de standardisation

DigiCrowd a l’ambition de mettre en place une standardisation avec un certain nombre d’acteurs majeurs du marché dans le but de créer une base la plus large possible, tant pour les émetteurs de factures électroniques que pour leurs destinataires. À l’heure actuelle, un tel écosystème ne dispose pas d’une masse critique suffisante. Les éditeurs de logiciels partenaires de DigiCrowd, bien que concurrents directs, s’engagent ensemble sur la voie de l’ « évangélisation » de la numérisation avec le soutien de CodaBox, membre du Groupe Isabel depuis 2016.

Au cours des six dernières années, CodaBox – en collaboration avec ZOOMIT, qui l’a rejointe l’année dernière – a constitué un réseau de 150.000 entreprises connectées, en leur livrant leurs extraits de compte numériques directement dans le logiciel comptable utilisé ainsi que les fiches de paie. En plus du service CODA, CodaBox fournit également le service SODA qui permet d’automatiser le transfert des documents sociaux au profit de l’employé et de l’employeur.

DigiCrowd n’est ni une boîte aux lettres ni une nouvelle plateforme“, souligne Marie Costers, directrice générale de CodaBox. “DigiCrowd est basé sur la connexion existante entre CodaBox et les softwares ERP/de comptabilité. Via PEPPOL, un réseau international pour la facilitation de l’e-Procurement et de la facturation électronique, nous nous connectons aux émetteurs. En tant que système ouvert, DigiCrowd offre donc une chaîne complète, basée sur la technologie XML construite de manière structurée. Chaque entreprise, même individuelle, peut ainsi encaisser ou envoyer ses factures de manière électronique sans frais supplémentaires, quelles que soient les applications ou l’environnement informatique dans lequel elle opère (en ligne, hors ligne, application Office, serveur sur site, ….). La seule condition est qu’elle soit enregistrée au service ‘Factures d’achat’ de la plateforme My CodaBox. Ce qui peut être fait gratuitement jusqu’à la fin de l’année“, ajoute-t-elle. “Vous pouvez comparer ceci avec la communication entre deux applications de messagerie différentes. Depuis l’environnement Microsoft, vous pouvez facilement envoyer des messages électroniques à un destinataire qui utilise l’environnement Google. En bref, DigiCrowd élimine toute complexité dans la relation entre le comptable et le client ainsi qu’entre les entreprises elles-mêmes“, souligne Ronny De Goedt.

UBL comme format standard

Une norme unique, également au niveau européen, est nécessaire pour réussir le développement de la facturation électronique“, affirme Sander Gansbeke. DigiCrowd s’est donc pleinement engagé dans le standard UBL (Universal Business Language) basé sur le format XML, qui utilise à son tour les composants ebXML Core Components. “En utilisant une norme unique, nous éliminons la confusion dans le monde des affaires en ce qui concerne la facturation électronique. Une interconnectivité maximale n’est possible que si une seule norme est utilisée, quelle que soit la plate-forme sous-jacente. C’est précisément cette approche qui rend une initiative comme DigiCrowd si unique et accessible aux entrepreneurs“, ajoute encore le directeur commercial.

Effet démultiplicateur

Les comptables travaillant aujourd’hui avec l’une des applications comptables venant des trois éditeurs de logiciels co-fondateurs de DigiCrowd sont actuellement en contact avec 750.000 à 800.000 clients finaux. En conséquence, leur taux de pénétration est extrêmement élevé sur un total d’environ 1 million de numéros de TVA en Belgique. Couplé à l’infrastructure technologique de CodaBox, un large réseau est donc à portée de main sur lequel la facturation électronique peut s’appuyer comme couche de service supplémentaire. “D’ici la fin de l’année, nous espérons connecter quelque 100.000 entreprises belges de toutes tailles du réseau de partenaires à DigiCrowd“, explique encore Marie Costers.

En tant qu’initiative, DigiCrowd est ouverte à d’autres partenaires. Le champ d’action ne se limite pas aux fournisseurs de logiciels comptables et ERP, mais s’étend également à d’autres fournisseurs de logiciels, secrétariats sociaux, sociétés de services publics, institutions financières et fournisseurs de matières premières de toutes sortes. En même temps, DigiCrowd garde également la porte ouvert à la communication avec le gouvernement. Par exemple, la plate-forme Mercurius, à laquelle tous les gouvernements ont accès pour la facturation électronique, n’a pas encore produit les résultats escomptés. Et chaque région semble avoir ses propres règles. “Avec DigiCrowd, nous espérons également fournir au gouvernement la preuve qu’il est possible d’avoir un éco-système réussi pour la facturation électronique“, déclare Sander Gansbeke. “En tant que pays central en Europe, c’est bien à la Belgique qu’il incombe de prendre l’initiative dans ce domaine“, dit-il. C’est pourquoi, avec ses collègues Ronny De Goedt et Alex Dossche, il plaide en faveur d’une facturation électronique obligatoire dès que possible, comme c’est le cas depuis peu en Italie. “Actuellement, les émetteurs n’utilisent PEPPOL que pour envoyer leurs factures électroniques au gouvernement. La plate-forme est peu utilisée sur le marché B2B. Quel gaspillage d’investissements et d’infrastructures“, constate Marie Costers.

Les émetteurs qui n’envoient pas encore leurs factures via Peppol ne doivent pas s’inquiéter. “L’initiative DigiCrowd veut aussi inclure les expéditeurs qui ne sont pas encore en mesure de livrer à Peppol. Que ce soit ou non en collaboration avec des tiers, nous recherchons le moyen le plus rapide et le plus simple de garantir la livraison de la facture numérique au client final“, ajoute Sander Gansbeke.

Les éditeurs de logiciels ne nient pas que l’intention sous-jacente de DigiCrowd est d’encourager les entreprises à faire davantage de comptabilité en ligne. Alex Dossche compte déjà sur un véritable glissement de terrain d’ici 2020. Ne serait-ce qu’en raison de l’augmentation de l’efficacité commerciale et de l’optimisation des coûts que le consortium met à portée de main. Par exemple, le prix de revient d’une facture papier s’élève rapidement à 8 euros, alors que sa version électronique ne coûte que 2 euros.

Un consortium d’entreprises belges prend la tête en matière de facturation électronique

Lancé le 14 février 2019, DigiCrowd est un consortium d’entreprises belges souhaitant placer le marché belge des entreprises sur la carte numérique européenne d’ici fin 2019.

DigiCrowd a l’ambition d’encourager 100.000 entreprises à compléter leur boîte aux lettres numérique avec des factures électroniques.

En suivant la devise “le réseau gagne toujours”, il a été décidé d’unir nos forces afin de se donner les moyens d’élaborer des projets ambitieux. En outre, les initiateurs de DigiCrowd que sont CodaBox, Sage, Wolters Kluwer et WinBooks souhaitent contribuer aux objectifs des autorités en créant conjointement une base pour la numérisation des entreprises.

Le projet DigiCrowd vise à permettre aux entrepreneurs et aux comptables de :

  • Travailler (ensemble) de manière plus efficace,
  • Simplifier l’administration,
  • Créer une bibliothèque de documents complète et centralisée.

Philippe De Backer, ministre de l’Agenda numérique, des Télécommunications et de la Poste, en charge de la Simplification administrative, de la Lutte contre la fraude sociale, de la Vie privée et de la Mer du Nord : « Plus d’un milliard de factures sont envoyées et traitées en Belgique chaque année. L’envoi et le traitement numérique de toutes ces factures permettent d’économiser 3,4 milliards d’euros, de réduire le nombre de mauvais payeurs et la durée moyenne des délais de paiement. C’est bon pour notre économie. En outre, cela réduira également la charge administrative sur support papier. Nous sommes heureux que DigiCrowd rende la facturation numérique accessible et souhaite la généraliser ».

À l’heure actuelle, environ 50% des factures sont envoyées par e-mail sous forme de pièces jointes au format PDF. Cette méthode de transmission utilise en effet un canal numérique pour l’envoi des factures, mais ne permet que partiellement l’importation simple et sans erreur des données des factures dans les logiciels de comptabilité, de facturation ou les ERP. Un format structuré ouvert comme UBL constitue une meilleure solution.

Avec DigiCrowd, les initiateurs du projet souhaitent principalement :

  • Donner aux entreprises l’accès aux réseaux leur permettant d’échanger des factures électroniques avec leurs comptables,
  • Démocratiser l’envoi des factures électroniques.
  • Promouvoir le format UBL comme norme pour la facturation électronique.

Pour chaque entreprise qui décide d’envoyer ses factures sous forme numérique, DigiCrowd versera en contrepartie une somme à des associations caritatives qui stimulent l’entreprenariat, la numérisation et l’égalité sociale.

Marie Costers, Managing Director de CodaBox: « Depuis notre création en 2011, nous jouons un rôle de pionnier dans notre secteur, en développant des technologies ouvertes et faciles à intégrer. L’initiative DigiCrowd s’inscrit parfaitement dans notre philosophie et notre ADN. »

« Chez Sage, nous sommes toujours à la recherche de nouveaux partenaires et de moyens de rendre la vie de nos clients aussi simple et efficace que possible. Avec DigiCrowd, nous voulons donner aux entreprises belges les moyens de numériser leur facturation afin que la Belgique ne prenne pas de retard sur le reste de l’Europe », explique Alex Dossche, Managing Director de Sage Belux.

Ronny De Goedt, Managing Director de Wolters Kluwer Belgique : « La numérisation des documents est un processus nécessaire qui permet aux comptables de servir leurs clients de manière efficace et rentable. Wolters Kluwer s’est fixé comme priorité absolue d’y contribuer au maximum ».

Pierre Borremans, Managing Partner WinBooks : « La digitalisation est une énorme opportunité tant pour les entreprises que pour les comptables. WinBooks investit et développe en ce sens depuis plus de 15 ans! Aujourd’hui, DigiCrowd va être l’un des mediums  nécessaire pour aider les entreprises et leurs fiduciaires à prendre le virage numérique avec nous, pour que la digitalisation s’intègre plus rapidement et efficacement dans leurs stratégies et leurs organisations internes ».

Plus d’informations

DigiCrowd a été créé à l’initiative de CodaBox en collaboration avec Sage, Wolters Kluwer et WinBooks.

CodaBox est une scale-up basée à Louvain qui offre des solutions numériques à plus de 50% des comptables et entrepreneurs belges. CodaBox fait partie d’Isabel Group, la plus grandre Fintech belge qui offre une large gamme de solutions bancaires aux professionnels.

Sage est le leader mondial des technologies au service de la gestion des entreprises. Sage accompagne le développement des entreprises de la start-up, à la PME et l’ETI. Sa mission est de libérer les entrepreneurs du poids de l’administratif afin qu’ils puissent se concentrer sur leur cœur de métier.

Wolters Kluwer Tax en Accounting Software développe des logiciels de gestion pour les PME et les comptables depuis plus de 20 ans. Nous suivons de près les nouvelles propositions législatives et les intégrons immédiatement dans nos produits. Plus de 4000 comptables et bureaux comptables belges ainsi que 14 000 PME utilisent nos logiciels.

WinBooks est depuis 2000 le protagoniste 100% belge sur le marché des logiciels comptables et de gestion. Depuis sa création, WinBooks a la volonté de devancer les besoins de ses clients en allant au devant des nouvelles technologies avec deux leitmotiv : faire gagner du temps et optimiser les échanges fiduciaire-clients.

Contact :

CODABOX
Tom Blight
Marketing Manager
M : +32 485 514 454
E: tom.blight@codabox.com
www.codabox.com

VADEMECOM
Vincent Morrens
Head of Media Relations
T : +32 (0)2.269.50.21
M : +32 (0)475.93.25.16
vm@vademecom.be
www.vademecom.be

Go to Top